ACHAT IMMOBILIER : Les points à vérifier avant de faire une offre. L'acquisition d'un bien immobilier est souvent un processus long et difficile, semait d’embûches pour un non initié aux métiers de l’immobilier.


Bien que le "coup de coeur" soit l'argument principal d'une offre d’achat, il est primordial de vérifier des points-clés qui vous assureront un avenir paisible dans votre nouveau logement.

 

Le prix du bien que vous vous apprêtez à visiter correspond t-il au marché immobilier local ?

Il est nécessaire de passer en revue les annonces du secteur, et de s’assurer du concours d’un agent immobilier, professionnel et connaisseur du marché

Cette « étude du marché » vous permettra de repérer depuis combien de temps le bien convoité a été mis en vente ainsi que le nombre de logements du même type à vendre dans le quartier : durée et profusion sont des arguments pour la négociation.

 

Les points importants à connaître sont :

- la superficie du bien,

- l'année de construction,

- les charges de copropriété (demander à consulter les derniers procès-verbaux de l'assemblée générale, les travaux déjà votés sont à la charge du vendeur),

- les taxes locales,

- les expertises obligatoires (amiante, plomb, DPE …).

 

Ce qui est également primordial ce sont les qualités du logement.

Rapidement, vous saurez si vous vous sentez bien dans le logement visité.

Toutefois, votre futur logement ne pourra pas correspondre pas à 100% de vos attentes ! S’il respecte vos priorités alors vous pouvez sereinement faire quelques concessions.

 

N’hésitez pas à revoir le bien plusieurs fois, et à vous faire accompagner.

Listez les défauts pouvant servir de levier à la négociation du prix demandé :

les murs et les sols doivent être regardés de près, comme les fissures (la fissure est un défaut fréquent dans l'ancien, ce qui ne remet pas forcément en question la solidité de l’ouvrage mais relève souvent d’un désordre esthétique), les lavabos ébréchés ou les taches d'humidité (attention, cela peut être d'anciennes traces qui ont été résorbées. Mais les traces d'humidité au plafond révèlent une fuite chez le voisin ou un défaut d'étanchéité).

Vous devez vous assurer que fenêtres, volets, portes, électricité et robinetterie (état des canalisations) fonctionnent bien. Une moquette qui gondole, des papiers peints mal collés... ?

Vous devez inspecter minutieusement le logement convoité !

Pour une maison, la priorité sera de vérifier les combles et la toiture : des tuiles cassées, ou couvertes de mousse, peuvent provoquer des fuites à l'intérieur de la maison. En accédant aux combles, vous pourrez vérifier leur isolation.

Parmi les autre vérifications à faire, n'oubliez pas l'âge de la chaudière ou du cumulus ou encore les diagnostics obligatoires comme la consommation énergétique ou l’état parasitaire. Ce dernier bilan réalisé par un expert, permet de s’assurer que les charpentes et boiseries sont en bon état et ne sont pas infestées d'occupants indésirables.

L'installation électrique si elle date de plus de 15 ans devra elle aussi faire l’objet d’un diagnostic obligatoire. Cependant, vous pouvez vérifiez vous-même certains points, notamment la mise à la terre, obligatoire dans une prise. Ainsi vous devriez voir 3 fils, dont un vert. À noter : la présence d'un disjoncteur différentiel 30 mA est le gage d'une installation électrique récente.

Enfin concernant l'étanchéité des murs : si les papiers peints cloquent et des traces de salpêtre sont visibles, il faudra sans doute revoir l'étanchéité des murs extérieurs. Pour s'en assurer, l'utilisation d’un hygromètre est nécessaire (instrument peu coûteux servant à mesurer le taux d'humidité)

Poursuivez vos investigations en explorant les parties communes et en vous renseignant sur la vie dans la copropriété, les voisins, le gardien : qui habite au-dessus, à côté du bien visité… ?

Y a-t-il un professionnel en libéral qui exerce dans l'immeuble (cabinet médical par exemple), synonyme de passage ? Prendre l'escalier renseigne sur l'état des parties communes et la façon dont la copropriété est tenue.

Les caves et locaux communs en disent également long sur l'entretien de l'immeuble.

Du côté de la boîte aux lettres : comparez les noms inscrits aux noms figurant sur les procès-verbaux d'assemblée. S'ils coïncident peu, cela signifie que beaucoup de propriétaires louent leur bien. Consulter les procès-verbaux d'assemblée générale afin de connaître les travaux votés précédemment et ceux à venir.

 

L'environnement est un élément important dans un achat immobilier.

Faites un tour dans le quartier !

"proche de toutes commodités" ? : vérifiez s'il s'agit bien de la réalité : commerces de proximités, écoles, espaces verts… Pour les transports, faites vous-même le calcul du temps de trajet jusqu'à la station de métro ou de l'arrêt de bus le plus proche.

Qu'y a-t-il en face de chez vous ? Un terrain, une ancienne usine ? Savez-vous ce que l'on va y construire ? Renseignez-vous dans le voisinage, à la mairie ou l’urbanisme pour éviter les mauvaises surprises.


Après avoir procédé à ces vérifications, vous pouvez à présent vous projetez plus facilement dans votre projet d’acquisition logement.

Acheter sera l’un des plus grands projets de votre vie.  Ce sera la décision financière la plus importante que vous aurez à prendre.

Aussi, nous vous proposons les services d’un véritable professionnel de l’immobilier pour sécuriser votre projet.

Parlez nous de vous, chaque client est différent et votre projet est unique.